Peu de salariés connaissent leurs droits à la formation à l'anglais et les différences entre le CPF et le DIF !

Le CPF (Compte Personnel de Formation) a remplacé le 1er janvier 2015 le Droit individuel à la Formation (DIF). Le remplacement du DIF a introduit quelques différences et changements. Alors que le DIF était rattaché au contrat de travail, ce nouveau CPF qui fait partie du CPA (Compte Personnel d'Activités) est maintenant rattaché à la personne du salarié.
Les dispositifs CPF et DIF on un système de calcul des heures différent. Voici leur contenu principal. Alors que le DIF était en vigueur, les heures étaient acquises à la fin de l'année. Avec le CPF, les heures s'acquièrent tous les 8 ans, avec un rythme, pendant 5 ans, de 24 heures par an puis de 12 heures par an pendant 3 ans - avant de recommencer un cycle de 8 ans, le nombre d'heures étant plafonné à 150. Il suffit cependant d'utiliser régulièrement ses heures pour ne jamais être plafonné dans leur acquisition.
Du côté de la portabilité du DIF, elle est possible en cas de démission ou changement d'entreprise, et accordée sous certaines conditions en cas de licenciement. La portabilité du CPF est quant à elle intégrale : toutes les heures inscrites au compte restent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d'emploi.
Enfin, alors que les heures cumulées étaient indiquées par l'employeur pour le DIF, elles sont accessibles sur un site dédié avec le CPF.
 
Les changements sur les formations éligibles sont possibles, pour le CPF, uniquement pour les formations qualifiantes (débouchant sur une certification TOEIC, BULATS pour l'anglais) alors que le DIF permettait ce changement sur toutes les formations, qualifiantes ou non.
Enfin, l'accord de l'employeur était obligatoire pour le DIF, alors qu'elle n'est requise dans le cadre du CPF que si la formation est réalisée sur le temps de travail.